Sélectionner une page

Débuter la randonnée en toute sécurité. Je dois avouer que je crois que je suis né sur une piste. Il n’est pas possible de prendre autant de plaisir à être au milieu de la brousse, de mettre le pied dans la boue ou dans l’eau, de grimper ou même de devoir s’accrocher à tous les arbres pour descendre un ravin, de glisser et de tomber par terre ou même de se fatiguer les jambes à cause de tant de dénivelés.

Beaucoup de gens ne l’aiment pas : peut-être à cause de l’inexpérience, peut-être parce qu’ils n’aiment pas la nature, peut-être parce qu’ils n’aiment pas la traverser, mais je vous dis une chose : les meilleurs paysages, les meilleurs moments et souvenirs, ont lieu après un sentier, que ce soit pour atteindre un point de vue, le sommet d’une montagne, une cascade, une rivière.

Je fais des trails depuis que je suis enfant et j’ai l’impression que je vais le faire jusqu’à 90 ans ou jusqu’à ce que mon corps le permette.

 

POUR QUI EST-IL RECOMMANDÉ DE FAIRE DES TRAILS ?

Il est recommandé à ceux qui veulent de l’aventure ! à ceux qui travaillent toute la semaine et ont hâte de se détendre, à ceux qui étudient des heures et des heures dans un collège ou un cours, à ceux qui comprennent qu’il suffit de survivre.

Le pistage, c’est vivre et bien plus encore, c’est profiter à chaque instant du contact avec la nature.

 

DÉBUTER LA RANDONNÉE, COMMENT FAIRE ?

 

Détendez-vous, personne n’est né en sachant faire quoi que ce soit. Certains d’entre eux ont la possibilité d’exercer une certaine activité, le reste est en cours d’amélioration. Pour ceux qui débutent, il est préférable de choisir ceux de niveau facile, avec peu d’inclinaisons, de courte durée. Nous avons séparé 12 conseils très importants pour que vous ayez la science avant de mettre votre main dans la masse, ou plutôt, votre pied dans la boue :

 

1 – PRENEZ CE DONT VOUS AVEZ BESOIN POUR LA RANDONNÉE

 

Cela semble évident pour certains, mais il faut le dire. Lorsque nous faisons des randonnées d’une journée (également appelées « Hikking »), vous devez emporter l’essentiel : collation, eau, vêtements secs au cas où vous seriez mouillé, téléphone portable, appareil photo, casquette, lunettes. Moins vous avez de poids, plus vous serez performant et moins vous serez fatigué.

Pensez-y, vous allez profiter de quelques heures, ne vous déplacez pas au milieu de la brousse. Faites attention à ne pas prendre des objets qui ne seront pas utiles pour votre activité.

 

2 – ALLER EN RANDONNEE ACCOMPAGNÉ

 

Il est rare qu’une personne parte seule sur un sentier, mais il est important que vous sachiez quels problèmes peuvent survenir, tels que : vous vous perdez, des traumatismes ou des torsions possibles, vous trouvez un animal venimeux au milieu du sentier, vous manquez de nourriture et de force pour revenir si le sentier est long.

Idéalement, il devrait s’agir d’un petit groupe, entre 2 et 20 personnes. Beaucoup de personnes sur un sentier sont terribles pour l’environnement et les chances que l’une d’entre elles se mette en travers du chemin de l’autre sont grandes.

Si vous n’avez pas de compagnie et que vous voulez quand même vous aventurer, cherchez des sentiers faciles, courts et autoguidés (ceux qui portent des plaques pendant le parcours).

 

3 – QUELS VETEMENTS PRENDRE POUR UNE RANDONNÉE?

 

Un point très important est ce que vous portez sur un sentier, tout le monde doit savoir que cela doit être des vêtements confortables et légers, même si je vois encore beaucoup de gens avec des jeans sur les sentiers et des chaussures inadaptées à un usage occasionnel.

Bien sûr, je comprends que beaucoup de gens veuillent aller sur la piste pour prendre de bonnes photos, mais il ne sert à rien de bien sortir sur les photos et de passer du travail à la locomotion et même de glisser et avoir la chance de gâcher leur aventure.

Il est très important d’y aller avec des vêtements souples, légers et frais qui permettent de transpirer, même si au milieu de la brousse il n’y a souvent pas de vent, donc il fait très chaud. Il est également essentiel que les jours nuageux et les températures normales, vous preniez une fine couche, car souvent la température baisse beaucoup dans les régions avec beaucoup de collines et de forêt atlantique.

En étant bien habillé, vous vivrez de grands moments au lieu de souffrir.

4 – ÉTIREZ OU CHAUFFER VOS MUSCLES AVANT LA RANDONNÉE

 

Un trail est une activité physique comme une autre et c’est pourquoi, avant de commencer un trail, il est toujours bon de se dégourdir les principales articulations et les principaux muscles qui seront utilisés, en particulier dans les jambes. Il vous est également possible de faire une course d’une minute (trot) pour réchauffer votre corps et vos articulations.

Cela vous permettra d’être plus performant et d’éviter d’éventuelles crampes ou torsions. Prenez cette habitude et vous verrez la différence.

5 – PRENDRE UNE COLLATION POUR LA RANDONNÉE

 

Ne pensez même pas à emporter un panier-repas sur la piste. Vous serez dans une pratique d’activité physique, avec peut-être très peu de temps pour manger. En général, les arrêts de repas sont de 10 à 20 minutes et vous ne voulez pas manger comme un fou et devenir lourd, n’est-ce pas ?

L’idéal est d’apporter des collations rapides et légères, certains conseils le sont :

Sandwich naturel, pâtisseries, pizza d’anniversaire, crêpes, salami, fromage, cacahuètes, barres de céréales, fruits (pomme et banane), biscuits, etc.

6 – HYDRATEZ VOUS  PENDANT LA RANDONNÉE

 

La consommation d’eau pendant une activité physique est essentielle, c’est pourquoi vous vous déshydratez très facilement et avec la sueur de la marche, cela ne fait qu’empirer. Il est indiqué que chaque personne emporte au moins 1 litre d’eau, en considérant 500 ml à l’aller et 500 ml au retour. Ce nombre est relatif et varie en fonction de la durée du parcours et de sa difficulté dans son ensemble.

Lorsqu’il y a des pistes avec de nombreuses montées, il est recommandé de prendre 2 litres par personne. Mais nous savons aussi que le poids de l’eau compte beaucoup pour la performance, mais pensez-y : mieux vaut prendre un sac à dos plus lourd que de ne pas pouvoir terminer un parcours par déshydratation.

En prenant ce crochet, c’est bien les sacs à dos qui ont dans les côtés les espaces pour mettre les bouteilles, cela vous fait porter d’autres articles dans l’espace interne de votre sac à dos et l’eau, qui devrait être d’accès facile pour la consommation, rester dehors.

Une autre idée tout à fait léga, ce sont les sacs d’hydratation. Une marque très connue dans ce créneau est Kamelback, une référence et un produit incroyable. Beaucoup de gens l’utilisent sur les sentiers pour faciliter le transport (la recharge se trouve à l’intérieur du sac à dos) et un tuyau à l’extérieur pour faciliter la consommation.

7 – PRÉSERVER LA NATURE EN RANDONNÉE

 

La préservation de l’environnement est fondamentale pour maintenir la santé de la planète et de tous les êtres vivants qui y vivent. Pour célébrer l’effort de protection des ressources naturelles,

L’écologie est la science qui étudie les relations entre les êtres vivants et les environnements dans lesquels ils vivent.
Les êtres humains ne peuvent survivre que grâce à la nature. Après tout, nous utilisons les animaux et les plantes pour nous nourrir, l’eau pour boire et nous baigner, et bien d’autres ressources dont nous ne sommes même pas conscients.

Avez-vous déjà pensé que la chaise dans laquelle nous nous asseyons est faite de bois, qui provient d’un arbre ? La plupart des vêtements sont faits de coton, qui provient également d’une plante.

Protéger la nature, ce n’est pas seulement prendre soin de la forêt atlantique, mais aussi préserver chaque lieu que nous traversons et chaque être vivant que nous rencontrons en chemin.

 

Préservez la nature, ne laissez jamais de déchets sur les sentiers et ne nourrissez pas les animaux sauvages. Si nous voulons faire des pistes pendant de nombreuses années, nous devons être conscients de cette question.

8 – AIDER LE PROCHAIN RANDONNEUR

 

Faire des pistes, c’est aussi un partenariat. Souvent, vous pouvez avoir besoin d’un coup de main à un moment critique ou quelqu’un peut avoir besoin de vous aussi.

A différents moments, il y a des ravins ou des points difficiles à franchir et de nombreux sentiers n’ont pas de structure comme les câbles et les câbles d’acier, donc l’entraide est très importante, surtout s’il s’agit de votre ami ou peut-être pas, mais de quelqu’un de plus âgé, de plus fragile.

Non seulement dans cet aspect, mais vous vous aidez mutuellement lorsque vous partagez un peu de nourriture avec une personne dans le besoin, partagez un carbogel, un fruit, de l’eau.

Lorsque vous faites des trails avec quelqu’un, vous devez avoir l’esprit d’équipe et c’est souvent ce qui fera réussir tous les membres.

9 – NE SOYEZ PAS AUDACIEUX: SOYEZ PRUDENT EN RANDONNÉE

 

C’est exactement ce que vous lisez, n’osez pas vous lancer sur une piste.

J’ai vu beaucoup de gens marcher rapidement sur des sentiers et puis tomber. Il y a beaucoup de problèmes qui peuvent survenir si vous n’y allez pas avec prudence :

Twists
Fractures
Trébucher et casser du matériel
Faites tomber quelqu’un qui se tient devant vous
Tomber dans un ravin ou un trou
Si vous perdez et ne pouvez pas retrouver votre chemin
Il faut également faire attention aux endroits glissants, tels que les chutes d’eau et les rivières.

En cas de problème au milieu de la brousse, vous ne pourrez probablement appeler personne, car le signal du téléphone portable ne fonctionne pas et le service d’urgence le plus proche peut se trouver à plusieurs heures de distance de l’endroit où vous avez été blessé.

10 – UTILISER DES CHAUSSURES ADAPTÉES POUR LA RANDONNÉE

 

Ce n’est ni un ordre, ni une règle, mais il a été prouvé que la botte est la meilleure chaussure de trail. Souvent, elle n’est pas très confortable comme chaussure de course pour son amorti, mais la semelle d’une botte donne de mille à zéro dans la semelle d’une chaussure de tennis ordinaire.

Nous avons ici un article pour vous aider dans votre aventure.

 

11- MARCHE AVEC LE GROUPE EN RANDONNÉE

 

Si vous êtes accompagné en randonnée, que ce soit avec votre parent, avec un petit ami ou entre amis, ne vous en séparez jamais. Pas seulement parce que vous vous perdez, mais parce que vous avez besoin les uns des autres. Comme je l’ai mentionné dans le conseil 8, aidez les autres et soyez également aidé si nécessaire.

De plus, la randonnée en groupe est beaucoup plus agréable, généralement l’ambiance est détendue, plus légère, passe plus vite, est moins difficile et douloureuse. Soyez donc toujours avec votre groupe et je vous promets que ce sera bien mieux que de marcher seul et d’avoir un problème.

12 – ALLER A SON RYTHME POUR DEBUTER EN RANDONNÉE

 

Peut-être le conseil le plus important de tous! Allez à votre rythme. Ne vous sentez pas sous pression si le camarade de classe en face de vous est plus rapide que vous, prenez bien soin de l’endroit où vous marchez, de l’endroit où vous vous accrochez, profitez de l’environnement et ne vous contentez pas de marcher.

Regardez autour de vous, vous êtes dans la nature, au son des oiseaux et des feuilles qui se balancent, il n’y a pas besoin de courir. J’aime, par exemple, prendre le sentier calmement, sachant où je vais aller pour qu’aucun accident ne se produise, je respire l’air frais, je regarde autour de moi, je parle aux gens, je prends une photo, et je ne suis pas pressé en atteignant l’emplacement, encore moins envie de rivaliser avec quelqu’un.

J’ai mon rythme et celui qui est derrière moi doit attendre. Chaque personne a une condition physique personnelle, certaines plus rapides, d’autres moins, mais ce qui compte vraiment, c’est que chacun arrive à destination et que chacun rentre chez lui. Allez à votre rythme et vous irez beaucoup plus loin!

 débuter la randonnée

 

ACCUEIL